Né à Bordeaux, initié très tôt à la création artistique par sa mère, peintre-sculpteur, Benoit Pélier utilise longtemps la terre cuite comme mode d’expression.

Etudiant en médecine, il croise ses sources d’inspiration entre le musée Rodin et les planches anatomiques.

Après quelques années consacrées à la pratique médicale, le besoin de création ressurgit lors de son séjour de 2 ans à Saïgon. A partir de 1995, les chocs émotionnels des expériences de la « médecine humanitaire » conjugués aux chocs esthétiques de la force symbolique des couleurs en Asie vont générer son projet "Portraits de corps".



Depuis 2005, il partage sa vie entre son activité de généraliste et la peinture, au sein des ateliers ASSARTX, Les Passagers de l'Art, de la Celle St Cloud, et Les Beaux-Arts de Rueil-Malmaison.

Depuis ses débuts, le sujet du corps, sa beauté, sa complexité et sa vulnérabilité, s’est imposé à Benoit Pélier. Le corps est la base de sa vocation de médecin et naturellement aussi la charpente de sa création artistique.

Dans sa peinture, Benoit Pélier a choisi un traitement des corps qui transcrit l’élan vital des sujets mais aussi leurs souffrances.

Benoit Pélier exprime avec force ses convictions quant à l’humain qu’il croise quotidiennement. Nul être qui souffre n’est exempt d’une certaine violence, ce qui transparaît dans son œuvre.

L’œuvre de Benoit Pélier cherche, par delà l’esthétique, à susciter les émotions de l’échange et du lien avec un corps qui se plaint.

La gestuelle d’un corps exprime ses intentions premières, mais révèle aussi ses états d’âmes secrets, ses cheminements obscurs. Dépassant la pose, la peinture de Benoit Pélier explore les méandres du corps au-delà de la forme.

Les couleurs traduisent les mille facettes de l’élan vital de chaque corps. La palette de Benoit Pélier est inspirée par ses différents longs séjours, en Asie pour la couleur comme code, en Afrique pour les contrastes et en Amérique du sud pour les explosions festives.

  • Wix Facebook page